Vœux 2015

 Toute l’équipe vous souhaite ses meilleurs vœux pour 2015

La pastèque verte, la chemise rouge

Pastèque, c’est vous

Nous remercions tous les utilisateurs de Pastèque, les bénévoles du forum qui s’activent à comprendre le logiciel, à compléter la documentation, ceux qui créent des nouveaux rapports, des scripts et même, pour certains, écrivent du code : merci à vous ! Pastèque n’est pas vraiment une aventure réfléchie, c’est quelque chose qui, à Scil, nous est arrivé par hasard. Voir apparaître une communauté solide avec des noms qu’on revoit fréquemment fait un grand plaisir aux militants du logiciel libre que nous sommes.

La beauté sauvera le monde

Alors que va-t-il se passer en 2015 ? On va continuer le développement d’abord. Dans le premier trimestre, nous allons sortir des mises à jour des clients et du serveur version 5. Ça corrigera des problèmes et apportera quelques évolutions. On vise sortir pour le 22 thermidor 223, jour de la Pastèque, une version 6 avec des améliorations esthétiques et ergonomiques importantes.

Une pastèque, c’est vert dehors, rouge dedans

Ceux qui nous suivent le savent, on aime bien le calendrier Républicain à Scil. Alors on vous rappelle que l’année 2015 est une année religieuse issue d’une tradition plus que millénaire mais on vous souhaitera quand même une seconde fois les vœux pour l’année 224. On a le temps, c’est en à la fin du mois de fructidor (mi-septembre pour ceux qui ne suivent pas). Pour finir nos vœux, une pensée pour la situation que nous vivons en France en ce moment (attentats Charly Hebdo) et les velléités de mesures liberticides qui apparaissent. Scil, avec ses valeurs militantes, ne peut pas rester indifférent à ce qui se passe et s’oppose à ce toujours plus de contrôle.


News en vrac

Quelques news en vrac :

logo_robin_des_bio-13cdb— Tout d’abord merci à tous sur les threads du forum concernant l’installation de serveur. Cédric et moi sommes graves débordés en ce moment, votre relais est vraiment bienvenu. C’est le début d’une vraie communauté tout ça

— Grosse grosse contribution de Guillaume Wauquier (qui fait ça pour Robin des Bio) : pagination et recherche des articles, utilisation de smarty comme moteur de template. On tente d’embarquer tout ça pour la release de début 2015

— On a l’arrivée d’un alternant, Jean-Timothée. C’est une prise de risque pour Scil, mais face aux livraisons qu’on doit assurer, on n’avait pas trop le choix. Vous risquez de voir de plus en plus souvent son nom du coup

Une Pastèque à l’Écart – s01e00

cafe_ecart2Depuis quelques jours, le café l’Écart s’est équipé d’une caisse Pastèque. Au cours des prochaines semaines, je vous propose le récit de la découverte du logiciel, de sa prise en main et des réactions qu’elle suscite. Vu de derrière le comptoir, la caisse répondra-t-elle à ses promesses de simplicité d’utilisation, d’adaptation et de bonne gestion ?

Lorsque l’on pousse la porte du café l’Écart pour la première fois, on se retrouve dans une époque incertaine. Une ambiance de formica, de boules oranges lumineuses qui éclairent une bibliothèque débordant de bouquins de philo des années 70. Une pochette de disque d’ACDC trône au-dessus du comptoir. Seuls les écrans d’ordinateur des étudiants nous rappellent que nous sommes dans le siècle de Justin Bieber. L’Écart vit un peu hors du temps, c’est pourquoi l’installation d’une caisse tactile s’annonce comme une révolution au moins aussi bouleversante que l’arrivée du pointeur laser dans la vie des chats.

S’équiper d’une caisse numérique était envisagé depuis quelques temps par Vincent et Jasmine, les propriétaires du lieu. Pour eux, l’intérêt était avant tout de simplifier et de clarifier leur gestion : avoir une idée plus précise du volume des ventes, des marges et des préférences des clients. En revanche, qu’elle puisse faire gagner du temps au cours du service ne leur paraissaît pas évident. Comment pourrait-on faire plus simple, plus rapide – et finalement plus fiable – que la bonne vieille méthode du papier et du crayon pour noter les commandes ? Pas sûr qu’une technologie puisse faire mieux que le cerveau surentraîné des employés : calcul automatique, connaissance des clients et de leurs habitudes de paiement, vision panoramique, anticipation des allées et venues, etc.

La caisse saura-t-elle rivaliser avec un système artisanal qui a su faire face aux services les plus trépidants ? C’est ce que nous verrons dans les prochains épisodes…
À suivre : s01e01 – Comment entrer un(e) Troll dans une caisse en trois clics ?